Flux RSS

Une nouvelle année commence

Bonjour et bonne année à tous 🙂

L’an 2015 s’en est allé pour laisser la place à 2016. Le temps est donc venu de faire le point sur les mois écoulés et de prendre de bonnes résolutions pour ceux qui vont arriver.

2016 Translovart

2015 aura eu des hauts et des bas, sa dose de joies et de malheurs mais m’aura dans l’ensemble permis d’avancer. Sur le plan professionnel, cette année m’aura apporté de nouveaux contrats, en aura renforcé d’autres et m’aura enfin donné la confiance qui me manquait. Si je parviens désormais à mieux mettre en valeur mon expérience, je sais toutefois qu’il y a encore des choses à améliorer. Voici donc quelques résolutions que je tâcherai d’appliquer cette année.

1) Continuer mon blog

Ceux qui me suivent se sont probablement rendu compte que la fréquence de mes billets a bien augmenté cette année, entrainant avec elle une augmentation du trafic sur mon site. J’ai même eu plusieurs fois la surprise de recevoir des e-mails de collègues traducteurs (souvent des nouveaux venus dans le métier) me remerciant pour mes articles. Il va sans dire que cela me fait énormément plaisir de voir que mon blog plait aussi aux membres de ma profession 🙂 J’espère donc avoir autant, si pas plus, d’inspiration cette année pour continuer à me faire connaitre au sein de la grande famille des traducteurs freelance.

2) Acquérir une meilleure maitrise de la suite Office

Qui dit encore plus de commandes, dit encore plus de probabilités de rencontrer des problèmes de mise en page avec Word, Excel, Powerpoint, etc. Il faut en effet savoir qu’en règle générale, un traducteur doit rendre son texte dans la même mise en page que le document original. Si je maîtrise les fonctions basiques de la suite Office, je me rends compte que j’ai encore quelques lacunes. Je vais donc m’efforcer de les combler en prenant le temps de suivre une formation en ligne ou autre pour devenir une pro de la mise en page, quel que soit le type de document que je dois traduire.

3) Percer les mystères de Trados

Il est loin le temps où je ne parvenais pas à dominer la bête (voir mon tout premier billet)… À présent, j’utilise le logiciel quotidiennement et je dois avouer que j’aurais du mal à m’en passer. Ceci dit, je ne connais pas encore entièrement toutes les fonctionnalités de Trados. Et si j’ai la chance de pouvoir compter sur l’une de mes meilleures amies PM qui gère le logiciel sur le bout des doigts pour m’aider quand j’ai un problème, j’aimerais savoir me débrouiller seule en 2016 !

4) Me remettre à la traduction littéraire

Depuis que j’ai terminé mes cours au Centre Européen de Traduction Littéraire (CETL) à Bruxelles, je n’ai plus vraiment eu l’occasion de traduire des textes littéraires et cela me manque beaucoup. Le domaine de l’édition étant assez difficile d’accès sans aucunes ou avec peu de publications à son actif, je me sentais un peu bloquée. Mais j’ai récemment entendu parler de Babelcube, un site sur lequel de jeunes auteurs cherchent des traducteurs pour toucher un lectorat étranger. Seul bémol, le traducteur n’est payé qu’en droits d’auteur. Sa rémunération dépend donc uniquement du succès du livre. Toutefois, et c’est ce qui m’attire sur ce site, le nom du traducteur apparaît sur l’œuvre, ce qui fait une belle référence sur le CV. De plus, on y trouve un peu de tous les genres, de quoi s’essayer à divers styles. Je pense donc expérimenter ce site durant mes périodes creuses… Affaire à suivre !

5) Participer à davantage d’événements autour de la traduction

Si je ne manque jamais les rencontres de la traduction à la Foire du Livre de Bruxelles, j’aimerais assister à davantage de conférences et débats autour de la traduction en 2016, d’autant plus que j’ai la chance de vivre la moitié du temps à Londres. Je vais donc tâcher de mieux m’informer sur les différents événements aussi bien en Belgique qu’en Angleterre pour me forcer à sortir de mon trou et à rencontrer d’autres membres de ma profession.

6) Alimenter davantage ma page Facebook

Nouvel objectif cette année, essayer d’obtenir plus de j’aime sur ma page professionnelle pour me faire connaître davantage. D’ailleurs, si vous passez par ici, que vous aimez mes articles et que vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à aimer ma page dès à présent (cela devrait être votre première résolution de l’année !).

Comme je sais qu’il ne sert à rien de prendre plus de résolutions que ce que l’on peut respecter, je vais m’arrêter ici, même si je compte également profiter de 2016 pour lire encore davantage dans mes différentes langues de travail, m’ouvrir à de nouveaux domaines de spécialisation et, je l’espère, découvrir d’autres villes et pays pour vous écrire de belles cartes postales 🙂

Que cette nouvelle année vous soit prospère !

Rendez-vous la semaine prochaine pour un autre billet !

Publicités

À propos de Elise Lignian

Traductrice de l'anglais et du russe vers le français, je travaille en tant qu'indépendante. Rédaction, correction, révision de traduction et traduction sont les services que j'offre à mes clients. Pour plus d'informations à mon sujet, consultez dès maintenant mon site http://translovart.com.

Une réponse "

  1. Pingback: Through the Language Glass: Why the World Looks Different in Other Languages | Translovart

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Globe-T.

Le Bonnet voyageur • The travelling Winter Hat

modalalien

Translation and particulars

Culturescence

Des réflexions personnelles et documentées sur le domaine de la culture.

Translator Fun

eCards for translators and interpreters

Edith Soonckindt

Auteur, traductrice, éditrice, conseillère éditoriale

Books, j'adore

story lovers unite

A year of reading the world

196 countries, countless stories...

(Not Just) Another Translator

L'art de traduire les mots

L'autre jour

L'art de traduire les mots

Les piles intermédiaires

L'art de traduire les mots

Bons baisers de Yakoutie

Trente jours au cœur de la Sibérie

La Poutre dans l'oeil

À la recherche du sens de la mesure

Thoughts On Translation

The translation industry and becoming a translator

ATLB

Association des traducteurs littéraires de Belgique

Naked Translations

L'art de traduire les mots

Ma Voisine Millionnaire

Etre indépendant, ça s'apprend !

%d blogueurs aiment cette page :