Flux RSS

Purge, un livre féminin traduit par un homme

Cela faisait longtemps que je n’avais plus été autant emportée par un roman, jusqu’à y passer la nuit sans m’en rendre compte. Et une fois n’est pas coutume, c’est arrivé avec une traduction. Depuis mes études, j’évite en effet de lire des romans traduits car, déformation professionnelle oblige, j’ai tendance à m’interroger sur les choix du traducteur concernant tel mot, telle phrase et n’arrive plus à me plonger entièrement dans la lecture (surtout quand il s’agit d’un roman traduit depuis l’anglais). Ce n’était pas le cas pour Purge, roman écrit en finnois, langue qui m’est totalement inconnue. J’entame donc ma rubrique Croque-livre avec cette très belle œuvre, récompensée du prix Femina Étranger en 2010.

Purge

Résumé 

Deux femmes liées sans le savoir se rencontrent au cœur de la campagne estonienne au début des années 1990. L’une tente de fuir son présent pour connaître un meilleur avenir, l’autre essaye d’oublier son passé lourd de secrets. À travers leurs histoires, le lecteur découvre un pan de l’histoire d’Estonie, depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu’à la chute de l’URSS. Un roman bouleversant à lire absolument.

 

L’auteurboknas_sofi-9e7b04400352ac21f55f33b2f42ed5b12133903d

Purge (Puhdistus en version originale) est le troisième roman de Sofi Oksanen, écrivain finlandaise née à la fin des années 1970. Auteur de 4 romans et de 2 pièces de théâtre, Sofi Oksanen a déjà reçu de nombreux prix en Finlande et en France. Son œuvre est fortement inspirée de ses origines, son père étant Finlandais et sa mère Estonienne. Puhdistus se base sur la pièce de théâtre du même nom et est considérée comme une œuvre majeure en Finlande.

Le traducteur

Je ne pouvais pas parler de ce roman sans parler de son traducteur car c’est grâce à lui qu’il a été découvert chez nous (et puis les traducteurs sont bien trop souvent cachés dans l’ombre de l’auteur qu’ils traduisent…).

SONY DSCTraducteur et écrivain français, Sébastien Cagnoli est un passionné des langues rares. Il traduit non seulement l’anglais et le finnois mais aussi le komi, une langue parlée dans l’Oural par le peuple du même nom. Auteur de nouvelles, d’un roman et de plusieurs pièces de théâtre, il a reçu le prix du jeune écrivain de littérature française en 2001.

Ce qu’il aime dans la traduction ? « Sa nature un peu alchimique. » Il explique dans une interview que le traducteur est en quelque sorte un passeur d’âme « dans la mesure où la langue n’est qu’un habit que l’âme revêt à un moment donné, dans un lieu donné. Quand je traduis, je déshabille le texte pour trouver ce qui se cache derrière les mots. Et une fois que je l’ai trouvé, je le rhabille avec des mots français et je le lâche dans la nature. »

Si vous voulez en savoir plus sur la langue komi et sur Sébastien Cagnoli, voici l’interview complète, ainsi que son site personnel Parmakoma.

En lisant ce livre résolument féminin, je me suis dit que son traducteur devait être d’une sensibilité à fleur de peau car il parvient à décrire parfaitement ce qu’une femme peut ressentir. Et puis je suis tombée sur l’un des premiers passages plus durs du livre et me suis dit qu’une femme aurait peut-être eu plus de mal, psychologiquement, à traduire certaines scènes, si violentes qu’elles m’ont parfois fait lâcher le livre des mains. Peut-être a-t-il été plus facile pour un homme de traduire ces passages… Quoi qu’il en soit, la plume de Sébastien Cagnoli a réussi avec brio à transmettre cette œuvre que je recommande vivement.

Publicités

À propos de Elise Lignian

Traductrice de l'anglais et du russe vers le français, je travaille en tant qu'indépendante. Rédaction, correction, révision de traduction et traduction sont les services que j'offre à mes clients. Pour plus d'informations à mon sujet, consultez dès maintenant mon site http://translovart.com.

Les commentaires sont fermés.

Globe-T.

Le Bonnet voyageur • The travelling Winter Hat

modalalien

Translation and particulars

Culturescence

Des réflexions personnelles et documentées sur le domaine de la culture.

Translator Fun

A fun break for freelance translators and interpreters

Edith Soonckindt

Auteur, traductrice, éditrice, conseillère éditoriale

Books, j'adore

story lovers unite

A year of reading the world

196 countries, countless stories...

(Not Just) Another Translator

L'art de traduire les mots

L'autre jour

L'art de traduire les mots

Les piles intermédiaires

L'art de traduire les mots

Bons baisers de Yakoutie

Trente jours au cœur de la Sibérie

La Poutre dans l'oeil

À la recherche du sens de la mesure

Thoughts On Translation

The translation industry and becoming a translator

ATLB

Association des traducteurs littéraires de Belgique

Naked Translations

L'art de traduire les mots

Ma Voisine Millionnaire

Etre indépendant, ça s'apprend !

%d blogueurs aiment cette page :