Flux RSS

Les spams

Bonjour tout le monde ! Après une semaine bien chargée, je trouve un peu de temps à consacrer à mon blog. Le temps, parlons-en justement. Cet élément est si précieux dans la vie de freelance (et dans la vie tout court d’ailleurs) que c’est extrêmement rageant d’en avoir perdu inutilement. Et c’est ce qui m’est arrivé il y a deux semaines à cause d’un foutu spam.

Spam

Tout le monde a déjà au moins reçu l’un de ces e-mails malveillants (que les Québecois appellent affectivement pourriels) qui vous annoncent soit que vous avez touché l’héritage d’une vieille tante inconnue, soit que vous devez revérifier toutes les informations personnelles de votre compte bancaire pour le sécuriser à nouveau. Ces pourriels (j’aime tellement ce terme que je crois que je vais le garder pour le reste de mon article) ont toujours pour objectif de vous sous-tirer des informations personnelles pour vous arnaquer. Hé bien, sachez qu’il y en a qui sont spécialement destinés aux traducteurs !

Lundi 5 octobre, je reçois en effet un e-mail d’un certain Agustin recherchant soi-disant les services d’un traducteur anglais-français. Voici ci-dessous ce qu’il me met :

« Morning,

Am Agustin and i need your services as a translator from English to French so get back to me if you have availability also let me know how much you charge per words or page,the document is attach to the mail,awaits your favourable response soonest.

Regard’s

Mike. »

Comme les anglophiles le remarqueront, Agustin est loin d’être Shakespeare. Mais pour le coup, j’avoue ne pas y avoir vraiment prêté attention, surtout en voyant que le document qu’il m’avait attaché (un long document Word de dix pages parlant de l’adolescence et des maladies sexuellement transmissibles) me faisait penser à un travail scolaire. J’ai donc cru au départ qu’il s’agissait d’un étudiant souhaitant faire traduire son travail. Je décide donc quand même de lui répondre et de lui faire un devis pour son document. (La semaine précédente ayant été assez calme, j’étais prête à me jeter sur n’importe quel boulot…)

Ce n’est qu’en recevant sa réponse que j’ai commencé à vraiment me méfier :

« Thanks for your swift response
I want you to translate it into French
The document is to create more awareness on STD among teenager and mother which will be distributed in pamphlet also an initiation of my late wife to help kids,orphans and mothers.I work as humanitarian that help less privileges and right now am doing a social work to help the Nepal earthquake and Typhoon haiyan in Philippines also to provide cloth,food and shelter.
Also let me know the total price and am ready to make deposit so you can start, payment will be through traveler cheque
So send me your name and address with phone number where the cheque will be mail to and i need it back in 4 weeks,am ready to make the payment in advance
Awaits your mail.

Kind Regards,
Mike.

Agustin Mike
176 Courtlandt Ave,
Bronx, NY 10451-5001 »

Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais, le Mike (ou Agustin) en question me remercie d’avoir répondu aussi rapidement et me répète qu’il veut que je le traduise en français (comme si je n’avais pas compris son e-mail de départ). Puis il m’explique que le document a pour but de sensibiliser les adolescents et les mères sur les MST et qu’il sera distribué sous forme de tract, me précisant que c’est une initiative de sa défunte épouse pour aider les enfants, les orphelins et les mères. Il ajoute qu’il travaille comme humanitaire pour aider les moins privilégiés et qu’il contribue actuellement à aider les victimes du tremblement de terre au Népal et du typhon Haiyan aux Philippines afin de leur fournir des vêtements, de la nourriture et des abris. (Déjà là, je sens que mon potentiel client tente de me faire pitié, ce qui n’est jamais bon…).

Il poursuit ensuite son e-mail en me demandant de lui préciser le prix total (chose qu’un client normal aurait pu vérifier directement dans le devis) et en m’assurant qu’il est prêt à me payer directement pour que je puisse entamer le travail (et si j’ai déjà eu le cas de plusieurs clients qui souhaitaient me payer avant même que je n’envoie mon travail, c’est extrêmement rare, surtout venant d’un parfait inconnu). Et il finit en disant que le paiement se fera par Traveler’s cheque et que je dois lui envoyer mon nom, mon adresse et mon numéro de téléphone pour qu’il puisse m’envoyer le chèque en question et que je lui renvoie dans les 4 semaines qui suivent… Bref, ça sent l’embrouille à plein nez.

Un client qui promet de vous payer à l’avance, c’est déjà louche, mais s’il dit qu’il ne paiera que par chèque, vous pouvez être certain que c’est une arnaque. Autre élément perturbant, il m’avait contactée en utilisant deux adresses e-mail différentes                 « agustinme84@outlook.com » et « vencan4@gmail.com », aucune adresse n’étant répertoriée nulle part. Et même si l’adresse postale existe, je ne trouve aucun profil concernant ce jeune homme.

C’est en poursuivant mes recherches que je suis tombée sur un fil de discussion ProZ parlant de ce fameux Mike qui agit depuis plusieurs années en se faisant passer soit pour un étudiant, soit pour un humanitaire. Et il envoie toujours le même document parlant des MST.

À la fois énervée d’avoir perdu mon temps et un peu honteuse d’avoir failli tomber dans le panneau, j’ai voulu renvoyer un e-mail incendiaire à ce pollueur de boîte mail. Mais j’ai préféré suivre les conseils des traducteurs ayant participé à cette discussion et j’ai tout bonnement marqué cet e-mail comme spam, surtout que l’arnaqueur venait de me renvoyer un e-mail me réclamant à nouveau mes coordonnées.

Bref, jeunes traducteurs, soyez sur vos gardes ! Si l’on vous propose un gros projet en vous promettant que vous serez payé tout de suite, méfiez-vous et demandez les conseils d’autres traducteurs ou référez-vous aux discussions de groupe ou forum parlant des spams car mieux vaut prévenir que guérir….

À la semaine prochaine pour un autre billet !

Publicités

À propos de Elise Lignian

Traductrice de l'anglais et du russe vers le français, je travaille en tant qu'indépendante. Rédaction, correction, révision de traduction et traduction sont les services que j'offre à mes clients. Pour plus d'informations à mon sujet, consultez dès maintenant mon site http://translovart.com.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Globe-T.

Le Bonnet voyageur • The travelling Winter Hat

modalalien

Translation and particulars

Culturescence

Des réflexions personnelles et documentées sur le domaine de la culture.

Translator Fun

eCards for translators and interpreters

Edith Soonckindt

Auteur, traductrice, éditrice, conseillère éditoriale

Books, j'adore

story lovers unite

A year of reading the world

196 countries, countless stories...

(Not Just) Another Translator

L'art de traduire les mots

L'autre jour

L'art de traduire les mots

Les piles intermédiaires

L'art de traduire les mots

Bons baisers de Yakoutie

Trente jours au cœur de la Sibérie

La Poutre dans l'oeil

À la recherche du sens de la mesure

Thoughts On Translation

The translation industry and becoming a translator

ATLB

Association des traducteurs littéraires de Belgique

Naked Translations

L'art de traduire les mots

Ma Voisine Millionnaire

Etre indépendant, ça s'apprend !

%d blogueurs aiment cette page :