Flux RSS

Carte postale : Ljubljana

Publié le

Dober dan !  Après notre mésaventure à Rome, c’est avec une petite boule de stress au ventre que nous prenons la route pour l’aéroport de Luton le vendredi 16 mars dans la nuit. La « bête de l’Est » fait en effet son retour dans la capitale britannique dans quelques heures et nous n’avons pas envie de glisser à nouveau sur la route. Nous arrivons heureusement à l’aéroport avant la neige et notre avion décolle sans problème pour la Slovénie.

C’est à nouveau sous la pluie, plus fine cette fois, que nous atterrissons à Ljubljana, ou plutôt à Brnik, l’aéroport se trouvant à une vingtaine de kilomètres de la capitale. Nous prenons le bus local 28 (beaucoup moins cher que les navettes) qui prend peut-être un peu plus de temps mais qui nous fait traverser la campagne slovène. La vue de ces champs à perte de vue, parsemés de petites maisons de campagne avec au loin des collines boisées me rappelle vaguement la Biélorussie. Arrivés à la gare, nous nous dirigeons tranquillement vers notre AirBnb. Nous parcourons pour la première fois le centre entièrement piéton de Ljubljana et tombons directement sous le charme. C’est agréablement calme, très joli et extrêmement romantique.

Ljubljana

La vue de notre chambre sur la Ljubljanica et le château

Après avoir posé nos valises et dégusté une bonne pizza, nous décidons de nous remettre de notre courte nuit au parc aquatique Atlantis, situé à BTC City, l’une des plus grandes zones commerciales d’Europe. Nous choisissons de prendre le billet combiné, nous donnant accès au parc aquatique, aux thermes et aux saunas. Le parc en lui-même étant assez petit, nous nous dirigeons rapidement vers les saunas et là : surprise ! En Slovénie, le sauna et les hammams se pratiquent entièrement nus et nous l’avons appris sur le tas. Heureusement, nous avons quand même le droit de garder notre serviette dans les saunas. Trop pudiques au départ, nous délaissons les hammams jusqu’à ce que nous réalisons que les gens nous prêteraient moins d’attention si nous nous mettons aussi dans le bain, littéralement. Au bout d’une heure, nous nous précipitons donc dans les hammams (en nous assurant toutefois qu’ils soient quasi vides…) pour profiter des bienfaits de la vapeur. Et nous terminons notre journée de relaxation par une baignade en tenue d’Eve et d’Adam dans la piscine extérieure (vers la fin de la soirée, quand plus personne ne se trouvait aux alentours…). Revigorés par cette après-midi de relaxation, nous rentrons à pied vers le centre et terminons notre première journée à Ljubljana par… un plat mexicain ! Ça peut paraître étrange, mais la Cantina Mexicana est l’un des meilleurs restaurants de la ville, avec un rapport qualité-prix imbattable. Je le conseille d’ailleurs vivement car vous en avez pour votre argent !

Le lendemain, c’est sous un ciel nuageux mais au sec que nous commençons la visite à proprement parler de Ljubljana. Direction la colline surplombant la ville pour atteindre le château. La montée est ardue mais le panorama au sommet en vaut la peine. Au-delà de la charmante ville historique se dégagent des collines boisées, certaines encore coiffées d’un léger voile de neige. D’ailleurs, celle-ci devrait faire son apparition cette nuit. Nous passons la journée à photographier les nombreux ponts enjambant la Ljubljanica et à nous balader le long de la rivière. La ville n’est pas tellement touristique et ne possède pas énormément de choses à voir mais le cadre est si pittoresque que nous ne nous lassons pas de notre promenade. Après un hamburger typique, nous passons une excellente nuit dans la chambre ultra-confortable avec vue sur le château de notre AirBnb (je partage le lien car j’ai vraiment eu le coup de cœur pour ce logement).

Le dernier jour, c’est avec bonheur que nous découvrons la ville sous un léger tapis blanc. Nous décidons d’ailleurs de remonter jusqu’au château pour apprécier la vue sous d’autres couleurs. Nous descendons ensuite au marché central puis partons jusqu’au parc Tivoli. Celui-ci doit être très agréable en été. Il dispose en effet de nombreuses infrastructures, dont des tremplins à ski et une immense forêt recouvrant toute une colline. Nous décidons toutefois d’écourter notre balade avant que le froid glacial ne nous transforme en glaçons sur pattes. Nous retournons donc dans le centre, faisons le tour des boutiques souvenirs où se vendent des dragons sous toutes les formes (la légende veut que le héros Jason ait terrassé un dragon à l’endroit où se trouve aujourd’hui la ville), et rentrons nous réchauffer un peu avant de ressortir un peu plus tard pour immortaliser Ljubljana sous ses habits de lumière.

Et le charme opère à nouveau. Le reflets des bâtiments illuminés dans les eaux rapides de la rivière, le calme si apaisant et l’ambiance romantique nous donnent même envie de revenir dans la capitale slovène à une autre saison. Nous prenons notre dernier repas dans un restaurant cette fois-ci plus local (bien que ce n’est pas vraiment à Ljubljana que vous trouverez les meilleurs plats slovènes) et terminons notre soirée par un dessert, arpentant une dernière fois le centre féerique de Ljubljana.

Si elle n’est pas aussi enrichissante ou dépaysante que d’autres capitales, la ville du dragon est une destination que nous recommandons vivement aux couples en quête d’un séjour relaxant et romantique à souhait. Nous pensons d’ailleurs revenir en été pour apprécier davantage ses couleurs et visiter la sublime station de montagne voisine de Bled ! Na svidenje !

À propos de Elise Lignian

Traductrice de l'anglais, du russe et de l'espagnol vers le français, je travaille en tant qu'indépendante. Rédaction, correction, révision de traduction et traduction sont les services que j'offre à mes clients. Pour plus d'informations à mon sujet, consultez dès maintenant mon site http://translovart.com.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Mon parcours de nomade digitale

La liberté au quotidien

Globe-T.

Le Bonnet voyageur • The travelling Winter Hat

modalalien

Translation and particulars

Culturescence

Des réflexions personnelles et documentées sur le domaine de la culture.

Translator Fun

eCards for translators and interpreters

Edith Soonckindt

Auteur, traductrice, éditrice, conseillère éditoriale

Books, j'adore

story lovers unite

A year of reading the world

196 countries, countless stories...

Laurent Laget

L'art de traduire les mots

L'autre jour

L'art de traduire les mots

Les piles intermédiaires

L'art de traduire les mots

Bons baisers de Yakoutie

Trente jours au cœur de la Sibérie

La Poutre dans l'oeil

À la recherche du sens de la mesure

Thoughts On Translation

The translation industry and becoming a translator

ATLB

Association des traducteurs littéraires de Belgique

Naked Translations

L'art de traduire les mots

Ma Voisine Millionnaire

Etre indépendant, ça s'apprend !

%d blogueurs aiment cette page :